Informations sur les membres du projet

Marie-Laure Massot est ingénieure d’études CNRS au CAPHÉS. Ses travaux d’édition critique se sont organisés autour de corpus portant sur l’histoire des sciences, notamment autour de l’édition des Œuvres complètes de D’Alembert (2005-2015) et de Georges Canguilhem (2015-2018). Dans le cadre d’un partenariat entre l’ITEM et le CAPHÉS, elle collabore à l’édition numérique des manuscrits de travail de La Nouvelle Héloïse (2017-). Depuis 2015, elle est responsable de l’Atelier Digit_Hum (https://transfers.huma-num.fr/digithum/) qui a pour objectif d’engager une réflexion que les humanités numériques à l’ENS/PSL.Dans le cadre du projet FFL, elle contribue au test Transkribus, à la transcription et à l’enrichissement du corpus.

Contact : marie-laure.massot@ens.fr

Arianna Sforzini est ingénieure en analyse de sources historiques au CNRS, dans le cadre du projet ANR « Foucault Fiches de Lecture » (CNRS – ENS Lyon, 2018-2020). Elle est chargée de cours à Sciences po – Reims et chercheuse invitée à la Bibliothèque nationale de France, travaillant à l’établissement d’un nouvel inventaire du fonds Michel Foucault. Docteure en philosophie (Université Paris-Est Créteil/Université de Padoue) et spécialiste de la pensée de Michel Foucault, elle est l’auteure de Les scènes de la vérité. Michel Foucault et le théâtre (Lormont, Le bord de l’eau, 2017) et de Michel Foucault. Une pensée du corps (Paris, Puf, 2014). Dans le cadre du projet FFL, elle contribue au test Transkribus, à la transcription et à l’enrichissement du corpus.

Contact : arianna.sforzini@sciencespo.fr

Carolina Verlengia, diplômée en sciences sociales de l’Université de São Paulo, est aujourd’hui doctorante en histoire de la pensée politique à l’ENS de Lyon. Ses recherches portent sur la pensée foucaldienne et le contexte historico-politique des années 1970. Dans le cadre du projet FFL, elle contribue à l’organisation du séminaire FFL – humanités numériques et du stage associé, ainsi qu’à l’enrichissement du corpus.

Contact : carolina.verlengia-bertanha@ens-lyon.fr

Richard Walter est ingénieur de recherche, chef de projet en informatique pour la création de bibliothèques virtuelles et de corpus patrimoniaux. Il a été directeur adjoint du TGE Adonis (devenu depuis la TGIR Huma-Num) où il a développé la grille de service pour l’hébergement et l’archive de projets numériques en SHS. Il a dirigé la construction d’une plateforme d’éditions numériques de textes médiévaux (Telma) et coordonne actuellement la plateforme d’édition de manuscrits, de documents et de fonds d’archives modernes EMAN au sein du laboratoire ITEM.
Il anime enfin le groupe Omeka.fr pour fédérer la communauté des utilisateurs de ce logiciel et pour fournir des outils spécifiques pour l’édition numérique de contenus scientifiques, en particulier pour l’édition numérique de correspondances. Il est enfin membre du Comité de pilotage du consortium Cahier (regroupant plus de 40 projets académiques de corpus d’auteurs) dans lequel il a été coordinateur du groupe de travail sur l’édition numérique de correspondances et rédacteur du guide méthodologique « L’édition numérique de correspondances »
(https://cahier.hypotheses.org/guide-correspondance).

Contact : richard.walter@ens.fr